Les champignons-néons qui rendent fous les New-yorkais

Les champignons-néons qui rendent fous les New-yorkais

Publié le : 06/11/2018

A New York, de drôles de caissons bleus néon se sont mis à pousser comme des champignons dans les restaurants. A l’intérieur, justement, des champignons. Sortie cueillette en métropole.

Ils ressemblent à des sculptures, étrangement éclairés par une scénographie de boîte de nuit, les champignons d’Adam DeMartino et Andrew Carter. Les deux fondateurs de la startup Smallhold ont inventé des mini-fermes à champignons (ou mini-champignonnière) quasi-autonomes, qui s’installent directement dans les supermarchés ou les restaurants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Smallhold (@smallhold.co) le

Une production ultra-locale et par conséquent, ultra fraîche, qui excite les chef·fes New-yorkais·es et fait vriller les papilles de leurs habitué·es.

Chez le vietnamien Bunkers ou le très apprécié Mission Chinese Food, tous les deux à Brooklyn, on cuisine ces hallucinants champi.

View this post on Instagram

A new kind of produce shelf // photo by @kimcheemarket

A post shared by Smallhold (@smallhold.co) on

« Beaucoup de personnes pensent que ce sont des œuvres d’art » confie Danny Bowien, chef et propriétaire de Mission Chinese Food. Dans son restaurant, les mini-fermes à néons nous contemplent depuis la plus haute étagère du bar.

Côté gestion, Adam et Andrew contrôlent leur petit bijou de technologie à distance, grâce à des capteurs et des caméras qui monitorent température, humidité, niveau de CO2, lumière, aération… A l’intérieur, les champignons se développent sur un substrat constitué de matières organiques recyclées (sciure, grains de café…).

View this post on Instagram

💛💛💛

A post shared by Smallhold (@smallhold.co) on

Les cultures ainsi choyées, les champignons poussent encore mieux qu’à l’accoutumer. Après 4 à 6 semaines de maturation chez Smallhold, ils sont placés dans les mini-fermes de qui veut pour prendre encore un peu de poids le temps d’une à deux semaines.

View this post on Instagram

Not an aquarium

A post shared by Smallhold (@smallhold.co) on

Résultat, des pleurotes roses, jaunes, bleues, des pleurotes du panicaut, des champignons de Paris, des Hydne hérisson, des Pholiote du peuplier… et j’en passe !

Au total, le duo cultive une dizaine de variétés, parmi lesquelles bien sûr, le shiitake, chouchou des vegans. Avec l’engouement actuel pour les champignons exotiques, Smallhold semble au début d’une très belle histoire.

View this post on Instagram

The Smallhold trifecta #tastetherainbow

A post shared by Smallhold (@smallhold.co) on

Publié le : 06/11/2018
Rubrique : À découvrir
Tags :