Et si on transformait notre appartement en galerie d’art ?

Et si on transformait notre appartement en galerie d’art ?

Publié le : 20/10/2017
Depuis quelque temps, l’art semble avoir perdu son côté humain dans les ventes aux enchères, les musées et les vernissages. Pour revenir à l’essence même de l’art, certaines personnes tentent de le démocratiser et proposent des expériences inédites. Troc, hébergements d’artistes, appartements-galerie… De jolis concepts qui promettent de nous rapprocher personnellement et émotionnellement de l’art.

Lancée en 2015 par Anne Roquigny, commissaire d’exposition et David Guez, artiste pluridisciplinaire, Hostanartist a l’intention de révolutionner notre rapport financier à l’art en quelque chose de plus humain. Cette plateforme met en relation amateurs d’art et artistes à la recherche d’un lieu de création unique.

Maisons de vacances, appartements, ateliers… Les propriétaires d’espaces privés ou publics peuvent accueillir chez eux des peintres, sculpteurs, musiciens, photographes ou même comédiens. En contrepartie, les artistes offrent à leurs hôtes une oeuvre d’art, un texte inédit, un cours particulier, un concert privé ou toute forme artistique qui permet de créer un lien unique avec leurs mécènes.

Ici, il n’est pas question d’argent mais de rencontres et de partage. L’occasion de transformer pour quelques jours ou plusieurs mois leur résidence en une véritable galerie d’art. Qui sait, votre demeure pourrait devenir le havre de création du futur Picasso…

Un atelier d’artiste à louer sur Hostanartist.

Premiers pas dans un appartement-galerie 

Si vous n’êtes pas encore prêt à héberger un inconnu (même s’il s’agit d’un artiste talentueux) mais qu’une escapade artistique et immersive vous tente, L’Appartement à Marseille devrait vous séduire.

Situé au deuxième étage d’un hôtel particulier, cette résidence vous permet de séjourner le temps d’un week-end ou plus au cœur d’un espace d’expositions d’art contemporain et de design. Une première expérience pour ceux qui s’imagineraient bien vivre au milieu d’oeuvres d’art. Et pourquoi pas un premier pas vers le mécénat et l’accueil d’artistes chez soi.

L’Appartement situé à Marseille.

Des enchères au troc 

Dans le sillage de cette humanisation de l’art, Art Truc Troc organise chaque année à Bruxelles des trocs aux enchères qui permettent aux visiteurs d’offrir quelque chose de personnel à l’artiste en échange de l’œuvre qui les intéresse. Munis de post-its, chacun propose une contrepartie personnelle, un morceau d’eux-mêmes, que ce soit un cours de chant, un album de très vielles photos de famille, un vélo (pourquoi pas ?).

De son côté Laure Flammarion a eu une idée similaire en France. Dans le cadre d’une exposition organisée à Paris il y a quelques mois, visiteurs et artistes ont pu se rencontrer et tisser des liens affectifs. En échange d’une oeuvre, on propose alors un weekend à l’étranger dans sa maison de campagne, une consultation médicale ou un dîner dans un bon restaurant.

Le festival Art, Truc, Troc à Bruxelles.

Même principe avec la plateforme Art Barter qui voyage de ville en ville à travers le monde pour permettre à tout un chacun d’échanger des œuvres d’art contre un service quel qu’il soit. Une expérience réjouissante et interculturelle qui permet de mélanger les cultures et d’abolir les frontières de l’art. Du simple cours de français à la semaine de vacances dans un château écossais, artistes et admirateurs partagent ce qu’il y a de plus de beau dans l’art : l’émotion humaine.

Publié le : 20/10/2017
Rubrique : À découvrir