Michalak, Sombardier, Etchebest… Comment les chefs sont devenus les nouveaux sex symbols

Michalak, Sombardier, Etchebest… Comment les chefs sont devenus les nouveaux sex symbols

Publié le : 07/11/2017
Exit les sportifs et les acteurs, aujourd’hui ce sont les chefs qui ont la cote dans l’univers de la mode. Habituellement derrière les fourneaux, ils se retrouvent désormais devant l’objectif, rhabillés par les plus grands créateurs et horlogers. Pourquoi ces « chefs-égéries » n’ont rien à envier aux mannequins.

« La mode, pour moi c’est comme la gastronomie. C’est la vie. » En devenant égérie IKKS en 2013, Christophe Michalak devient le chef de fil d’une longue série de « chefs-égéries ». Très médiatisé, notamment grâce à l’émission quotidienne Dans la peau d’un chef sur France 2, l’ancien chef du Plaza Athénée est à l’image d’une nouvelle génération de chefs adulés par le public.

Christophe Michalak © IKKS

Aujourd’hui, grâce à leur charisme et aux nombreuses émissions de télévision auxquelles ils participentles chefs sont passés en quelques temps d’artisans à artistes, puis à célébrités au même titre que les acteurs et les chanteurs. Symboles d’élégance et de caractère, ils à l’image d’une nouvelle vision du luxe et du chic.

Jean-François Piège © Piaget

Ce sont surtout les manufactures horlogères qui sont les plus sensibles au charme des grands chefs. Une association presque naturelle, la gastronomie étant au même titre que l’horlogerie, un travail à la fois minutieux, exigeant et vecteur d’émotions.

Philippe Etchebest © TAG HEUER

Alors que Philippe Etchebest est depuis déjà quelques années le visage de l’horloger Tag HeuerJean-François Piège en pince pour Piaget qui l’a choisi comme égérie en 2016. Dernier en date : Thibault Sombardier, chef du restaurant Antoine à Paris, qui prête son image à l’horloger Frédérique Constant.

Thibault Sombardier © Frédérique Constant

Si dans l’horlogerie, on aime conserver l’univers très marqué de la cuisine avec des chefs en veste blanche, certaines grands noms de la mode préfèrent miser sur la personnalité au delà de la profession. C’est le cas d’Yves Saint Laurent qui a jeté son dévolu sur le chef australien, Magnus Reid.

Attirée par sa personnalité affirmée et son style de hipster désinvolte, la marque de luxe lui a consacré un portrait pour sa dernière campagne beauté. Et il faut avouer que le charme opère…

Publié le : 07/11/2017
Rubrique : À savoir
Tags : ,