Le basilic qui poussait sous l’eau

Le basilic qui poussait sous l’eau

Publié le : 26/08/2018
Les sirènes existent bel et bien, et visiblement, elles aiment aromatiser leurs plats de quelques feuilles de basilic.

Dans les eaux italiennes, à 100 mètres de la plage de Noli, de drôles de ballon immergés reflètent la lumière du soleil. Là, à 8 mètres de profondeur, des plants de basilic s’épanouissent allégrement. La ferme de Nemo a en effet cette particularité qu’elle cultive sous l’eau.

La ferme de Nemo en live

Cette initiative est celle des plongeurs d’Ocean Reef, une société spécialisée dans les équipements sous-marins. Pour rapprocher le monde marin du terrestre, son PDG Sergio Gamberini, a commencé par planter des graines de basilic, qui n’ont pas attendu pour surpasser la croissance des plants terrestres.

A l’abri de la mer dans leur bulle de plastique, le basilic pousse dans des bacs de terreaux et bénéficie de condition de culture idéale. Avec un taux d’humidité de 80 à 90%, la condensation apporte l’eau nécessaire à la croissance des plantes, et l’oxygène est régénéré par la photosynthèse naturelle.

Le basilic est aussi protégé des changements climatiques et des insectes, tout en bénéficiant des rayons du soleil encore efficaces à 8 mètres de profondeur.

Non content d’avoir réussi cet exploit de faire pousser du basilic sous l’eau, les plongeurs et plongeuses ont aussi planté d’autres espèces comestibles, comme des tomates, entre autres. A quand un restaurant sur la côte qui cultivera ses propres légumes sous l’eau ?

Publié le : 26/08/2018
Rubrique : À savoir
Tags :