Patrick Bruel produit sa propre huile d’olive et les plus grands chefs l’adorent

Patrick Bruel produit sa propre huile d’olive et les plus grands chefs l’adorent

Publié le : 18/10/2018
On le connaissait acteur, comédien, joueur de poker, mais pas producteur d’huile d’olive. Pourtant depuis quelques années, Patrick Bruel chouchoute son oliveraie du Vaucluse et ravi le palais des plus grands chefs français.

C’est dans le Vaucluse, sur le plateau de Margoye de l’Isle-sur-la-Sorgue que l’artiste a posé son moulin.

« Dans le passé, ces terres étaient plantées d’oliviers, de vignes, d’amandiers et de chênes truffiers mais les oliviers ont gelé en février 1956, comme dans presque toute la Provence. Certains oliviers sont repartis du pied mais le terrain n’a plus été exploité depuis cette date », raconte t’il.

Alors en 2007, il décide de racheter le domaine, et, entouré d’une équipe d’expert·es, ressuscite les 300 oliviers restants avant d’en planter 2 600 nouveaux au fil des années.

Aujourd’hui protégée dans un élégant écrin en verre noir, l’Huile H Originelle du Domaine Leos (du prénom des deux fils du chanteur, Léon et Oscar) est devenu un petit trésor de production. Huile d’olive vierge extra en première pression à froid, elle est très appréciée pour son goût de pur « fruité vert », obtenu grâce à une récolte précoce, en octobre (la période de cueillette des olives pour l’huile s’étend généralement de décembre à février).

« C’est une huile très parfumée, aux saveurs végétales très marquées, au léger goût de thym frais, poivrée voire pimentée en fin de bouche… J’en ai assaisonné une salade, c’était parfait sans sel, sans poivre, juste nature. Dégustée aussi avec un fromage de chèvre elle matchait bien. Donc excellent produit ! », commente Guy Savoy.

Avec son terroir d’exception – une variété d’oliviers dominée par l’Aglandau connu pour son onctuosité – et sa culture naturelle – sans engrais chimiques ni pesticides, récolte à la main et pression mécanique à froid dans le Moulin du Château Virant, le plus médaillé en France – l’huile d’olive du Domaine de Leos remporte l’adhésion des palais les plus fins.

Alain Ducasse la décrit comme « un grand moment de bonheur ». « Un terroir extraordinaire, des variétés d’olives soigneusement sélectionnées et récoltées, les savoir-faire de l’assemblage et de l’extraction : Patrick Bruel a décidé de viser l’excellence. Et il a réussi ».

Quant à Joel Robuchon, il la racontait ainsi : « L’huile d’olive H est un vrai velours pour les palais les plus délicats. Sous une robe aux intenses reflets mordorés, se dévoile un bouquet d’une étonnante complexité, équilibre admirable entre la richesse et la finesse, l’opulence et la fraîcheur. Son fruité subtilement épicé, soutenu par une légère amertume et une ardence maitrisée, laisse un agréable souvenir de pureté et d’harmonie. Un léger filet de ce concentré aromatique suffira à provoquer vos plus doux souvenirs de vacances au soleil ».

On vous laissera sur ces mots, à déguster sur une tranche de pain frais.

Publié le : 18/10/2018
Rubrique : À savoir
Tags :