Comment sont fabriqués les bouchons en liège ?

Comment sont fabriqués les bouchons en liège ?

Publié le : 21/11/2018
On le fait sauter comme s’il n’était qu’un simple obstacle à la suite, pourtant, le bouchon de liège recèle souvent une belle histoire. En cuisine, l’émotion peut se cacher derrière chaque détail. Découverte d’un savoir-faire centenaire en vidéo.

Quand nous avons cherché comment étaient fabriqués ces humbles gardiens d’élixirs, nous avons trouvé deux vidéos, l’une de la récolte du liège, l’autre sur la confection des bouchons à partir de ce liège récolté.

On y découvre que le liège provient principalement du Portugal, qui réunit 35% de la production mondiale. Le chêne-liège est d’ailleurs devenu l’emblème du pays. Le liège est en fait l’écorce du chêne, un matériau récolté tous les 9-10 ans, et uniquement à la main pour ne pas blesser l’arbre et risquer une infection fongique ou une colonisation par des insectes.

Un savoir-faire transmis de génération en génération, tout comme les subéraies (forêts de chênes-lièges). Il faut attendre environ 45 ans pour obtenir une première récolte de liège après avoir planté les arbres, qui peuvent alors vivre jusqu’à 200 ans.

En ce qui concerne la fabrication, avant tout action de découpe le liège doit être stocké 12 mois minimum à l’extérieur pour qu’il puisse successivement sécher et être débarrassé des impuretés de surface par la pluie. Il sera ensuite plusieurs fois bouilli dans une eau claire dans le double objectif de le nettoyer et de le faire gonfler. Les bouchons peuvent alors être taillés dans l’épaisseur de l’écorce à la main, aidée par des machines.

La confection des bouchons de liège est en réalité un vrai travail de patience. Une naissance longue qui leur confère leurs qualités de gardiens dévoués et attentionnés de nos grands crus. Une histoire qui mérite bien quelques minutes d’attention au moment de déboucher vos bouteilles, et qui se fera douce à l’oreille des personnes avec qui vous partagerez son contenu.

Publié le : 21/11/2018
Rubrique : À savoir
Tags :