L’adresse parisienne qui fait swinguer la cuisine de brasserie

L’adresse parisienne qui fait swinguer la cuisine de brasserie

Publié le : 17/12/2018
Depuis mi-septembre, une brasserie d’exception a ouvert ses portes en plein coeur du 2e arrondissement : Astair. La nouvelle adresse du chef trois étoiles Gilles Goujon, se trouve là, au coeur du Passage des Panoramas, après le Théâtre des Variétés et entre deux philatélistes…

Crédit photo Astair

À la tête de ce projet, Charles Drouhaut, Jean-François Montfort et Jean Valfort, trois amis issus de la restauration étoilée. À contre courant des restaurants gastronomiques se prenant parfois un peu trop au sérieux, ils ont souhaité remettre de la fête et de la mondanité joyeuse dans le savoir-vivre à la française.

Crédit photo Astair

Crédit photo Astair

“Ce que nous voulons, c’est redonner l’envie aux parisiens d’aller manger des escargots en tenue de soirée, un cocktail à la main, sur fond de jazz.”

Charles Drouhaut, Jean-François Montfort et Jean Valfort

Crédit photo Astair

Au 143 du passage historique, on découvre donc cette nouvelle adresse à manger très chic dans un décor signé Tristan Auer (designer de l’année selon “Maison et Objet”) et qui respire l’allégresse des années jazzy du XXe siècle.

Plafond en liège, mosaïque au sol, fauteuils en osier et assiettes griffées au nom de l’établissement rythment nos joyeux coups de fourchettes.

Crédit photo Astair

Côté assiette justement, difficile de choisir !

Gilles Goujon, qui quitte pour la première fois les murs de son établissement de l’Aude (L’Auberge du Vieux Puit), nous propose une carte parigote exécutée à la perfection. Au menu, plateau d’escargots qui fait pétiller le palais, oeufs parfaits de poule fermière et souris d’agneau qui fond sous la dent.

Crédit photo Astair

Côté sucré, on prolonge le plaisir avec des desserts bourgeois comme on les aime : tarte Tatin et crème d’Isigny ou pot au chocolat et ses petites madeleines. On fond.

Et dans le verre ? Des bouteilles d’auteur et des vins exceptionnels que l’on peut aller choisir directement dans la cave du restaurant (si c’est demandé avec un grand sourire !).

On enfile notre costume trois-pièces et on s’y retrouve ?

Crédit photo Astair

Crédit photo Astair
Publié le : 17/12/2018
Rubrique : À découvrir
Tags :