Des rations militaires transformées en plats trois étoiles

Des rations militaires transformées en plats trois étoiles

Publié le : 12/09/2017
J’allais commencer cet article en écrivant « Si on imagine le goût des rations militaires, on sait d’instinct que rien de bon n’en ressortira ». Mais la réalité c’est que personne n’oserait ne serait-ce qu’imaginer le goût d’un bouillon lyophilisé, noyé à la va-vite au fond d’un sachet. C’est pourtant le quotidien de milliers d’hommes, que le chef Chuck Georges a décidé de réformer à sa façon.

Accompagné du vidéaste Jimmy Pham et de l’étonnant photographe Henry Hargreaves, Chuck Georges a recherché et importé les MRE (Meal Ready to Eat, nom des rations militaires) de plusieurs pays. C’est à partir de cette matière première complexe car déjà travaillée (et parfois maltraitée) que le chef a imaginé des plats digne d’un restaurant étoilé. Grâce à ce défi inédit nommé From MER to Michelin, les trois artistes ont réussi à faire de la Grande Muette un vrai terrain d’expression.

Chuck Georges raconte que quand il était petit, son père soldat lui rapportait des rations de ses déploiements. Une façon selon lui de l’inciter à explorer le monde. Sur son compte Vimeo, Jimmy Pham explique aussi qu’il y a une vraie volonté derrière ce projet.

Nous voulions voir comment les différentes armées à travers le monde nourrissent leurs troupes. La nourriture qu’on donne à quelqu’un en dit long sur la valeur que cette personne a à nos yeux. Par respect pour les soldats du monde entier, nous voulions élever ces menus au niveau d’un étoilé au Michelin. En substance, faire de la nourriture la moins ragoûtante qui soit, celle qu’on donne pourtant aux plus braves d’entre nous, des plats dignes des leaders de la nation.

Un hommage savoureux qui surprend notre œil. Et si Chuck Georges peut donner une allure gastronomique aux affreux bouillons lyophilisés de l’armée, nul doute que vous pouvez en faire autant avec votre dîner ce soir… Quitte à transformer votre cuisine en champ de bataille. La créativité souffre tous les combats.

Publié le : 12/09/2017
Rubrique : À savourer