On a testé la première fromagerie vegan de France

On a testé la première fromagerie vegan de France

Publié le : 12/06/2017
Impossible de passer à côté de cet oxymore de la tendance healthy. Point culminant d’une quête en deux directions – vers la cuisine éthique d’un côté et la tradition culinaire française de l’autre – le fromage vegan grignote de plus en plus de place dans nos assiettes. Alors pour combler ce nouvel appétit schizophrène, certains innovent. C’est le cas de Jay & Joy, la toute première crèmerie végétale de France que nous sommes allés tester pour vous.

Derrière le comptoir du 5 rue Paul Bert dans le 11ème arrondissement de Paris, Mary nous accueille avec son grand sourire. La jeune femme a ouvert sa fromagerie végétale il y a un peu plus d’un an avec Eric, son mari. Depuis, la boutique ne désemplit pas et ses recettes ne cessent d’envahir les meilleures épiceries de Paris. Mais alors qu’est ce que c’est exactement le fromage vegan ? Et surtout… Quel goût ça a ?

Chez Jay & Joy, on appelle ça du vromage, explique Mary.

Une contraction de « végétal » (ou « vegan ») et « fromage », pour définir une création culinaire qui se rapproche le plus possible du fromage, mais sans son principal ingrédient : le lait. Pour le remplacer, Mary et Dimitrio, le directeur du labo, utilisent des substitues comme le lait d’amande, les noix de cajou mixées ou l’huile de coco pour l’apport en gras. Tout est fait sur place de façon artisanale.

jay&joy-vromage-vegan-fromage-paris-jay-joy

Jay & Joy au 5, rue Paul Bert – Paris 11e

Et côté goût alors ? Bon, si tout n’est pas tout noir comme la tome de chèvre cendrée, tout n’est pas non plus tout blanc comme la feta aux herbes. Côté réussites, on peut vous conseiller le Joy prairie (cousin du fromage à tartiner à l’ail et fines herbes), mais aussi le Jeesecake au chocolat et piment d’Espelette, et pourquoi pas le Joyourt saveur coco (car oui, Jay & Joy fait aussi des desserts !). Par contre, on émet quelques réserves concernant le Jeta, trop éloignée de la feta de référence, et le Jean cendré, beaucoup moins goûteux que le fromage de chèvre originel.

En soi, toutes les créations de Mary sont gourmandes et savoureuses, si on ne cherche pas à retrouver à tout prix le goût du bon vieux camembert français… Reste que le vromage est une expérience originale à tenter malgré tout. Au pire, si ce n’est pas votre tasse de lait, vous aurez profité de la bonne humeur de la crémière.

jay&joy-vromage-fromage-vegan-paris
Publié le : 12/06/2017
Rubrique : À savourer