L’expo rafraîchissante de l’été : Beaubourg plonge pour David Hockney

Publié le : 10/07/2017
Beaubourg nous entraîne dans l’univers captivant du plus swimming cool des artistes. Jusqu’à fin octobre, l’anticonformiste anglais est à l’honneur au centre Pompidou pour une rétrospective de 60 ans d’œuvres. Quel plus beau cadeau pour celui qui fête ses 80 ans ce mois-ci ?

Passée par le Tate Britain à Londres, cette exposition itinérante retrace la vie du plus californien des dandys anglais. De son homosexualité vindicative à sa folle histoire d’amour avec la Californie, en passant par son incroyable palette de techniques artistiques et sa constante évolution, c’est toute la vie de l’homme qu’on lit à travers ce parcours de plus de 160 œuvres exceptionnellement réunies.

Christopher Isherwood and Don Bachardy, David Hockney

C’est un véritable rendez-vous emprunt de fraîcheur, d’humour et de réalisme naïf que cette rétrospective. On y retrouve bien sûr la série des Swimming Pools et du Grand Canyon, mais aussi ses joiners, photomontages de Polaroïds inspirés par le style du grand Picasso, des photos, des gravures, des installations…

« Joiners » – collage de Polaroïds, David Hockney

Fasciné par le progrès technique qui s’accorde avec son désir de produire un art universellement accessible et largement diffusable, David Hockey n’hésite pas à se servir plus récemment de son iPad comme carnet de dessins. Une nouvelle corde à l’arc de cet artiste multiple, que l’on découvre dans une vidéo à la fin de l’exposition.

The Gate, David Hockney

David Hockney au Centre Pompidou
Le plus grand splash culturel de votre été

Jusqu’au 23 octobre 2017
Tous les jours, de 11h à 21h (23h le jeudi)
Place Georges-Pompidou – 75004 Paris

Publié le : 10/07/2017
Rubrique : À voir